Cuisine > sur-mesures

Il y a "sur-mesure" et... "sur-mesureS", et c'est encore plus vrai pour les cuisines !

Car il y a une réelle différence entre le "sur-mesure" proposé par le cuisiniste qui va consister à assembler judicieusement des "éléments standards" pour composer au mieux l'espace de votre cuisine, et les "sur-mesureS" du menuisier qui va réaliser chaque élément à la dimension et l'usage souhaités pour un parfait ajustement, surtout lorsque l'espace dédié impose des contraintes. En voici quelques illustrations à travers la présentation de chantiers que nous avons réalisés...


cuisine exemple 1Exemple 1 - Une cuisine au cordeau

La demande du client : changer intégralement les meubles de cuisine.
Les enjeux et les contraintes : utiliser les installations de plomberie et d'électricité existantes / respecter l'implantation initiale de l'électroménager existant (four, plaque de cuisson sous hotte, lave-vaisselle - seul l'évier a été remplacé) / conserver la décoration murale (fayence) et le carrelage au sol.
Les réponses de la Menuiserie Caillot-Barbillot : 4 éléments bas de cuisine ont été entièrement conçus sur-mesure pour respecter l'ensemble des contraintes posées. La hauteur et la profondeur des caissons ont été adaptées pour couvrir les surfaces "non habillées". Le meuble four/plaque de cuisson a été conçu pour être placé sous la hotte déjà fixée. Un support socle a permis de surélever le lave-vaisselle pour l'aligner à la hauteur des nouveaux meubles.
Conception & matériaux : un bâti en bois a été conçu pour accueillir les 4 caissons réalisés en atelier, aux dimensions spécifiques. L'ensemble des éléments est en chêne ainsi que la plinthe de finition. Le plan de travail est en granit noir du Zimbabwé.
Temps de réalisation : environ 2 semaines de fabrication en atelier + 3 jours de pose (dont 1 journée de dépose de l'ancienne cuisine).
En conclusion : la particularité de ce chantier consistait à créer une cuisine neuve sans modifier l'implantation existante et en s'adaptant à toutes les contraintes techniques.
Voir les photos plus détaillées dans la galerie d'images ci-dessous


Une découpe adaptée à la forme de l'escalierExemple 2 - Une cuisine sous-escalier

La demande du client : dans cet ancien atelier réaménagé en habitation, optimiser l'espace sous l'imposant escalier (environ 1m10 soit 30 à 40 cm plus large que la majorité des escaliers) pour y implanter une cuisine astucieuse et fonctionnelle.
Les enjeux et les contraintes : suivre les plans d'implantation de la future cuisine, préalablement réalisés par un architecte d'intérieur / créer un meuble aux formes des marches de l'escalier.
Les réponses de la Menuiserie Caillot-Barbillot : toute la partie "dégagée" de la cuisine a été conçue avec des éléments standards d'usine. L'aménagement sous la partie basse de l'escalier a été réalisé sur-mesure avec un plan de travail sur glissière permettant de le tirer pour dégager toute sa surface, et un meuble de rangement à tiroir découpé à la forme des marches sous lesquelles il a été encastré.
Conception & matériaux : meubles standards et façades en panneaux agglomérés blancs, meuble découpé sur-mesure et façonné en atelier, plan de travail stratifié amovible
Temps de réalisation : 2 jours incluant l'usinage en atelier et la pose de la cuisine
En conclusion : outre le respect des plans techniques fournis, la particularité de ce chantier consistait à s'adapter aux contraintes architecturales et à optimiser l'utilisation pratique d'un espace sous-escalier par nature difficile d'accès.
Voir les photos plus détaillées dans la galerie d'images ci-dessous


En coulisses, création et réalisation d'un meuble-table sur-mesureEn coulisses : création d'un "meuble-table"

Dans les coulisses de l'ancien atelier, on assiste à la création intégrale d'un meuble en chêne destiné à compléter une cuisine existante. Sa particularité est d'avoir une double fonction : le rangement et une table/plan de travail. Ainsi, pour réaliser cette demande, deux caissons ont été fabriqués et assemblés, l'un composé de 5 tiroirs, l'autre abritant des rangements coulissants. Préparé et façonné pièce par pièce, chaque élément de façade a été ensuite collé. Une fois traité et vernis, l'ensemble a été recouvert d'un plan de travail reposant à l'autre extrémité sur 2 pieds métalliques.
Voir les photos détaillées dans la galerie d'images ci-dessous